Comme de nombreux autres nouveaux arrivants au Canada, vous songez peut-être à acheter votre propre maison. Vous voulez que ce soit une expérience positive. Voici quelques éléments importants dont vous devez tenir compte.

Le moment est-il propice à l’achat d’une maison?

L’achat d’une maison diffère de la location d’un logement. Cela entraîne une plus grande responsabilité financière. Par exemple, vous devrez payer des impôts fonciers, des assurances et des frais pour l’alimentation en eau et régler d’autres dépenses dont vous n’êtes pas responsable lorsque vous êtes locataire. Vous devez aussi voir à l’entretien et aux réparations de votre maison. Si vous louez, votre locateur se chargera de tous ces frais.

Posséder sa propre maison entraîne également beaucoup de travail. Faire des réparations, enlever la neige, entretenir un jardin – toutes ces tâches peuvent demander beaucoup de temps. Avant de vous lancer dans un processus d’achat, assurez-vous d’avoir le temps et les ressources financières nécessaires.

Lorsque vous aurez pris la décision d’acheter, vous devrez probablement obtenir un prêt de votre institution financière. Un prêt destiné à l’achat d’une maison s’appelle un prêt hypothécaire. Au Canada, il existe de nombreuses options de prêt hypothécaire.

Un homme et une femme dans l’allée d’une maison se tenant derrière une pancarte « Vendu ».

Des conseils d’un professionnel

Un conseiller hypothécaire peut vous aider à déterminer quel montant vous devrez verser pour la mise de fonds, la somme que vous devrez emprunter et combien de temps sera nécessaire pour la rembourser. Un bon conseiller vous questionnera sur vos autres objectifs financiers – comme épargner pour les études de vos enfants – afin que les coûts de l’achat de votre nouvelle maison ne viennent pas vous empêcher d’atteindre ceux-ci.

Comprendre les taux d’intérêt hypothécaires

Au Canada, il existe différents types de taux d’intérêt hypothécaires. Les plus courants sont les taux fixes et les taux variables. Un conseiller hypothécaire peut vous aider à choisir celui qui convient le mieux à votre situation financière.

Les taux fixes sont généralement plus élevés que les taux variables. Toutefois, lorsque vous choisissez un taux fixe, celui-ci restera le même durant toute la durée du prêt hypothécaire, vous évitant ainsi de vous inquiéter d’une hausse possible.

Si vous choisissez un taux variable, vous paierez moins d’intérêt au début de votre prêt, mais le taux peut augmenter durant la durée du prêt hypothécaire. Si cette possibilité vous effraie, vous devriez plutôt opter pour un taux fixe.